Un radiotélescope de 500m.

Après cinq années de travaux, le radiotélescope chinois FAST est achevé. Sa mise en service, courant septembre, devrait permettre de rechercher, notamment, des traces de vie extraterrestre.toutoule.com

sources : http://www.clubic.com

FastTelescope-8sep2015

source: ICI

Publicités

Une beam de 10 mètres à angle de départ amélioré

Article de 1953

Notre ami FQ8AP s’attache actuelle­ment à rechercher, pour notre avan­tage à tous, les configurations d’an­tenne les plus favorables au DX en ce qui concerne l’angle de départ. Le cu­rieux dispositif de W6RTP a été conçu dans ce même but. Le calcul du dia­gramme de rayonnement d’un tel en­semble, avec 4 éléments parasites rap­prochés et non coplanaires, est certai­nement difficile, sinon impraticable. Souhaitons donc qu’il se trouve nom­bre d’OM pour en effectuer le mon­tage et… transmettre à R-R les résul­tats qu’ils auront obtenus.

F3HK.

beam 10m009

La construction de cet aérien fut envisagée par l’auteur en vue d’amé­liorer le rendement de la beam nor­male à 3 éléments, dont l’angle de départ était jugé trop élevé pour cette bande, tout en utilisant une hauteur pas trop prohibitive, 7,50 m, soit 3 λ/4 pour la bande 28 Mc/s.

L’aérien est une beam ordinaire 3 éléments « close-spaced », c’est-à-dire directeur à 0,1 λ et réflecteur à 0,15 λ de l’élément actif, mais la différence réside dans le fait que deux nouveaux éléments, l’un supérieur, l’autre infé­rieur, ont été ajoutés, dont la longueur et l’espacement sont les mêmes que ceux utilisés pour le réflecteur.

L’addition de ces deux nouveaux éléments parasites a pour effet d’amé­liorer le rendement de  l’aérien et d’abaisser l’angle de départ. L’auteur signale que le fait d’avoir placé ces deux réflecteurs a augmenté, en DX, le gain de plusieurs db par rapport à celui de la beam ordinaire, ce qui in­diquerait que l’on approche de l’angle de départ optimum pour la bande 28 Mc/s.

Le rapport avant-arrière semble être le même, sauf aux angles de départ élevés. Les signaux provenant de sta­tions rapprochées, donc utilisant des angles de départ élevés, sont atténués de façon extrêmement nette lorsque l’on fait tourner la beam de 180° à la réception, les plus puissants devenant à peu près inaudibles. Quelques essais effectués en utilisant l’onde de sol ont donné également des résultats éton­nants. L’auteur signale qu’au cours d’un QSO avec W6DAX, le signal est tombé de S9 + 15 db à environ S3%, ce qui représente un rapport avant-arrière de près de 4 à 1, soit 48 db environ.

Les possibilités de travail en DX de cet aérien se sont révélées remarqua­bles, du fait de l’abaissement de l’an­gle de départ. Bien que l’auteur n’en fasse pas mention, il est à supposer que cet abaissement est dû à la com­position des diagrammes de rayonne­ment verticaux de la beam elle-même (élément actif et les deux éléments parasites normaux) et de l’élément actif plus les deux éléments parasites supérieur et inférieur.

Le tracé du diagramme de rayonne­ment dans le plan vertical d’un dou­blet surmonté d’un élément parasite donnerait un angle de départ très fai­ble (nul théoriquement). il serait in­téressant de voir ce que donnerait cet ensemble (doublet + élément parasite supérieur) à des hauteurs qui, ordinai­rement, ne donnent pas de bons ré­sultats au point de vue DX. Ne pas oublier, cependant, qu’un angle de dé­part trop faible (inférieur à 5°) donne lieu à une absorption trop grande par le sol, et que, par conséquent, l’éner­gie disponible à l’angle le plus faible (le plus intéressant au point de vue DX) sera réduite, ceci étant l’inverse du résultat recherché.

Nous croyons d’ailleurs que ce sys­tème d’aérien (beam + élément para­site supérieur uniquement) a déjà été utilisé par certains OM W s’intéres-sant à la recherche des météorites, et ayant besoin d’un angle de départ très faible par rapport à la droite joignant les centres des trois éléments horizon­taux. (La beam n’étant plus horizon­tale, mais à un angle quelconque avec le sol, compris entre 0 et 90°).

La résistance de rayonnement est d’environ 4 ohms, donc du même or­dre que celle d’une beam 4 éléments. Les deux réflecteurs supplémentaires ont donc un effet marqué sur la sélec­tivité de l’aérien. Les moyens de re­médier à cette trop grande sélecti­vité sont connus (utilisation de dipôles repliés utilisant deux ou plusieurs fils) et nous n’insisterons pas à ce sujet

 sources   FQ8AP, d’après W6RTP, Radio Craft (octobre 1947)/ radio ref octobre 1953

l’article original de 1947 aux USA 

IMG_1252.PNG

IMG_1253