La mise à la terre d’une station Par Martin VE2BQA

Une station se doit d’être bien mise à la terre dans le but d’être efficace, d’avoir un bon patron de rayonnement, d’éviter les interférences émises, d’éviter la réception d’interférences non-voulues et finalement d’éviter de briser ses équipements malencontreusement. Après l’antenne, la ligne de transmission et le radio, le « ground » de la station est le point le plus important. Vous pouvez avoir le radio à 10 milles dollars et le micro donnant la voix d’un animateur radiophonique FM, si vous avez un problème de ground, celui-ci viendra tout détruire et finalement votre audio ne sera guère mieux que celle d’une personne échappant un grille pain branché dans son bain.

Le ground d’une station sert en fait à isoler les équipements contre des pertes de signaux occasionnés par des différences de potentiels indésirable et a établir une valeur de référence identique à chacun des points de la station. Ainsi, si vous avez de la perte sur votre ligne de transmission, un retour de signal RF pourra entrer dans votre radio et provoqué un mauvais fonctionnement de différents étages dans le dit radio. Généralement, l’étage audio est la première partie affectée ce qui en résulte en une saturation du signal et ainsi votre voix s’en retrouve détériorée. La règle d’or à ce sujet est de toujours relier la petite vis de mise à la terre située derrière votre radio à une mise à la terre de préférence extérieure. Attention a ne pas créer de chaine entre vos équipements. Reliez indépendament tous les équipements un par un à la mise à la terre de la station. Évitez de relier le « ground » de votre radio HF à la mise à la terre en mettant en série le bloc d’alimentation ou encore le bloc d’accord de l’antenne.  la suite ICI

source /http://www.radioamateur.ca/techniques/ground.html

bonne lecture

F6KSS

 

Publicités